Hôpital privé
Jacques Cartier

La certification de la Haute Autorité de Santé

En 2004, l’hôpital privé Jacques Cartier a été accrédité pour la première fois par la Haute Autorité de Santé. Il a de nouveau été certifié en 2008 et certifié avec réserves en 2011. La visite de certification en mai 2012 a débouché sur une visite de suivi en 2013 lors de laquelle l’hôpital privé de Massy a brillé par ses résultats. Depuis mai 2017, l’établissement est certifié B avec recommandations d’amélioration dans le cadre de la dernière démarche de certification HAS (V2014). L’établissement répond aux exigences sera de nouveau évalué dans 4 ans.

La certification de la Haute Autorité de Santé

Que représente la certification ?

La certification HAS (Haute Autorité de Santé) est une évaluation externe obligatoire reflétant le niveau de qualité des établissements de santé. Renouvelée tous les 4 ans, cette certification évalue particulièrement :

  • la qualité des soins médicaux dispensés,
  • le respect des normes de sécurité en milieu hospitalier,
  • la capacité d'organisation de l'établissement, pour répondre au mieux aux besoins et attentes des patients.

La certification HAS apprécie les systèmes de management de la qualité ainsi que l’organisation des soins et les démarches d’Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP). Elle donne une assurance écrite par des experts-mandatés de la conformité, par rapport aux exigences HAS, de l’ensemble des processus de prise en charge des patients

 

Comment se déroule la certification ? 

Pour accorder sa certification, la Haute Autorité de Santé utilise deux méthodes d'évaluation. 

La méthode d'audit du "patient traceur" permet d'évaluer la qualité de la prise en charge d'un patient au travers de l'analyse du dossier du patient, d'un échange avec les professionnels qui ont pris en charge le patient et du recueil de la perception du patient sur sa prise en charge au décours d'un entretien.

Cette méthode permet ainsi d'évaluer la qualité fournie au travers du dossier du patient, la connaissance des organisations par les professionnels et la qualité de la prise en charge  perçue par le patient. 

La seconde méthode complémentaire à la première dite "audit de processus" permet d'évaluer la maturité de l'établissement en termes de management dans un premier temps et est suivie d'une visite de service pour vérifier l'effectivité des organisations.