Hôpital privé
Jacques Cartier

Semaine de la Sécurité des Patients: un Escape Game pour sensibiliser ses équipes

Brief le

Chaque année depuis huit ans, la Semaine de Sécurité des Patients a pour objectif de sensibiliser l’ensemble des publics sur les enjeux de la sécurité des soins et de favoriser un dialogue entre usagers et professionnels de santé. Fin 2018, du 26 au 30 novembre, l’Hôpital privé Jacques Cartier a innové, et a imaginé tout un Escape Game.

Semaine de la Sécurité des Patients: un Escape Game pour sensibiliser ses équipes

Le bâtiment a été frappé par un tremblement de terre, et il risque de s’effondrer totalement dans 30 min. Coincés au 4e étage, vous êtes les derniers à devoir évacuer. Vous devrez faire appel à vos connaissances et à vos réflexes d’équipe pour éviter la tuberculose et retrouver vos patients, leur administrer les bons médicaments ou encore préserver une poche de sang…” Non, ceci n’est pas le pitch de Mission Impossible 7, Opération Contamination, mais le scénario élaboré par Benjamin Bodin, responsable assurance qualité et gestion des risques, et Marie-Hélène Aillet, directeur des soins infirmiers de l’Hôpital privé Jacques Cartier. “C'est au moment de notre prise de poste, en mai 2018, que l’idée a germé", se souvient Benjamin Bodin lors de la visite de l’établissement. En effet, le 4e étage de l’établissement, étant vide suite au départ de la maternité et n’accueillant plus de public servait d’entrepôt au service technique. On retrouvait complètement l’ambiance d’un service « désaffecté » parfait pour un Escape Game – un jeu d’évasion, dont le but consiste à sortir d’un lieu en résolvant des énigmes dans un temps imparti.

Ainsi, durant près de deux mois, ils ont planché sur la réalisation de ce jeu ludique, hyper pédagogique, avec pour objectif la Semaine de Sécurité des Patients. “Nous avions l’habitude de confronter les équipes de l’hôpital à une Chambre des erreurs, chaque année. Nous souhaitions nous renouveler pour leur proposer une activité dans l’air du temps.

Le scénario, qui s’étalait sur 30 min, devait reprendre des thématiques standards, comme la friction hydro alcoolique, la gestion des médicaments, la traçabilité des soins ou encore la réalisation d’une préparation cutanée. “En tout, 68 personnes ont participé, provenant de tous les services (équipes soignantes, ressources humaines, biomédical, etc). Le but était de constituer des équipes pluridisciplinaires, afin que chacun fasse profiter son équipe de ses compétences, s’extirper de ses automatismes, inciter au dialogue”, explique Benjamin Bodin. Le résultat ? Un vrai succès. Tout le monde a réussi à s’échapper du 4e étage. Les équipes sont rentrées dans le jeu pour résoudre les énigmes. “Pas toujours dans le temps imparti, mais cela nous a permis de discuter avec les équipes, car c’était avant tout un exercice pédagogique. Pour nous, il était important de renouveler le mode de communication sur les bonnes pratiques standards”, précisent les auteurs du jeu. “Nous travaillons déjà sur la prochaine édition.”

 

Article suivant

Stand d'information : l'ouverture du DMP

Stand d'information animé par l'Assurance Maladie sur le Dossier Médical Partagé dans notre hall